L'interview décalée by...

JEREMY LAURATET.

 

 

Jérèmy attaque sa troisième saison sous le maillot vert. Après être passé par les clubs professionnels de l’AS Nancy Lorraine, et du Stade de Reims, il a choisi de rejoindre les rangs du club de la cité thermale. Incisif sur le terrain, Jérémy l’est aussi dans ses entretiens ! Le joueur parfait pour l’interview décalée. Attention, ca taille…

 

D’abord, que fais-tu dans la vie Jérémy ?

Depuis plus d'un an maintenant , je travail de temps a autres dans une maison de retraite situer a Metz, autrement c'est le football qui occupe en grande partie mon quotidien.

 

Le foot, tu as commencé où et à quel âge ?

J'ai commencé tout petit à l'âge de 3 ans et demi à woippy , c'est la bas que tout a commencé, en tant qu'attaquant de pointe , Jules Diallo pourra en témoigner.. Lui même sait quel attaquant j'étais...

 

Qu’elle est ton meilleur souvenir avec le CSOA ?

Mon meilleur souvenir avec le csoa reste la première année ou je suis arrivé lorsqu'en fin de saison nous sommes aller à Calvi. Le fait d'avoir passé un weekend la bas m'a fait découvrir mes coéquipiers sous un autre angle, humainement c'était une belle aventure.. Ont a bien rigolé et bien profité...

 

Et ton pire souvenir ?

Mon pire souvenir reste l'élimination en coupe de France contre le FC Metz la saison dernière...

Je penses que vu la physionomie du match l’on méritait de passer mais c'est comme ça, c'est le destin comme on dis.

 

Quel est l'entraineur qui t'a le plus marqué ?

L'entraîneur qui m'a le plus marqué est Sébastien Hanriot que j'ai eu comme coach lorsque que j'étais à Nancy, le courant passer bien entre nous, un coach avec beaucoup d'humour et de charisme..

Puis j'ai eu la chance de participer à deux phases finales de championnat de France sous ses ordres..

 

Et le coéquipier par lequel tu as été le plus impressionné ?

Sans hésitation Fode Kebe, j'ai la chance de le connaître depuis mon passage à Nancy.. C'est le doyen la bas. Apprécié par tout le monde, patron sur terrain.. C'est encore le cas aujourd'hui.. Il n'y a qu'à prendre exemple !

 

Et quand tu n’es pas sur les terrains, où est ce que l’on peut te croiser ?

Le plus souvent je suis sur Nancy pour aller voir ma mère avec qui je suis très fusionelle ou bien chez mon gars sur comme on dis qui joue à l’ASNL  et je vois aussi mes autres amis de Nancy avec qui j'ai gardé contact.. Sinon le reste du temps je suis chez moi, quelqu'un d'assez casanier, je dirais même solitaire. J'ai mes deux petits chats à la maison. Je me fais souvent chambrer dans le vestiaire d'ailleurs !

 

Avec tes coéquipiers ?

Ça m'arrive aussi mais sachant que l'on se voit les soirs aux entraînements ça n'arrive pas souvent , puis comme la plupart travaillent ou bien sont à l'école c'est un peu compliqué...

 

C’est qui le plus stylé de l’équipe ?

Alors la c'est compliqué de donner un seul nom...

Je dirais Houssine, Kamel est pas mal aussi, et pour finir je dirais Lois alias pak-pak... Je compte inscrire mon collègue Flo Hesse à "nouveau look pour une nouvelle vie !"

 

Et au contraire, avec qui il ne faut pas prendre le risque de se présenter en boite de nuit ?

Sans hésitations jules Diallo ! Il dit qu'il rentre partout mais moi je sais que c'est pas vrai, on lui a déjà refusé l'entrée d'un supermarché alors ne parlons pas de boîte de nuit...

Florian Hesse, Mika Faletti, Giuseppe, et Mika Care je penses que pour un bowling ça passe, boîte de nuit ce sera pas possible.. Je suis désolé les gars.

 

Quand tu sors, qui est ce qui t’accompagnes de l’équipe ?

Justement personne, souvent on dit que l’on va sortir puis finalement ça ne se fait pas. J'espère que l'on aura l'occasion d'ici la fin de saison de faire ça.. Mais comme on a dit, chacun vient de son côté, ceux qui rentrent tant mieux, ceux qui rentrent pas iront dormir.. Et y'a aussi des mecs en couple qui ont les menottes.. Jules Diallo par exemple. Interdit de sortie !

 

Jamais les veilles de matchs je suppose ?

Non veille de match l'on reste calme généralement. Petit restaurant ou choses comme ça. J'ai mes petites habitudes mais je dois reconnaître que ça m’ait déjà arrivé et j'ai vite compris que c'était pas bon...

 

Un petit message à passer à tes coéquipiers ?

J'en ai terminé sagement quelques uns. Mais vous savez que c'est la Miff.. Changez pas, et pour terminer je vous le dis souvent , je suis grave claqué comme mec, tout ce que vous voulez mais je .... Vous savez de quoi je parle. Bise mes freros !