L'interview décalée by...

FLORENCE SCHWARTZ

 

 

Une fois n’est pas coutume, ce n’est pas un joueur de l’équipe fanion que nous mettons en avant, mais une joueuse !

Déjà trois saisons sous le maillot des verts, et toujours autant d’envie. Autant ? Peut etre même plus avec le temps, puisqu’elle est maintenant investie en tant que coach sur le foot animation et chargée de développer le football féminin au sein du club.

C’est avec un grand plaisir que nous allons tenter de vous faire découvrir un peu plus notre gardienne, Florence Schwartz…

 

 

Que fais-tu dans la vie Florence ?

Je suis avocate au Luxembourg et en France avec deux études à mon compte.

Le foot, tu as commencé où et à quel âge ?

J’ai commencé à jouer au foot quand j’étais encore en couche culotte ou presque !! J’avais toujours un ballon avec moi. Mais mon papa réfractaire au foot féminin ne voulait pas m’inscrire dans un club avec les garçons. Mais comme je n’ai jamais lâché l’idée j’ai d’abord appris avec les copains au village dans la rue et puis quand à mes 16 ans une section féminine a été crée  à 40 km de chez moi à l’époque,  mes parents ont enfin compris et m’ont soutenue. Et depuis je joue encore et toujours ... 

 

Quel est ton meilleur souvenir ?

Mon meilleur souvenir est d’avoir battu avec mon ancien club de Sarreguemines  (montée de ph en d3 donc avis aux filles du CSOA pour la même aventure) l’équipe de Bisscheim évoluant en d2 en coupe de France en 16 ème de finale puis d’avoir rencontré Lyon à domicile en 8ème: un souvenir incroyable et j’ai joué contre la gardienne US championne olympique Hope SOLO (et à côté d’elle je faisais petite, un vrai tas de muscles !)

Et ton pire souvenir ?

Ne pas avoir réussi à m’imposer en d2 sur la longueur avec Algrange : parfois le travail ne suffit pas, il faut un truc en plus – évidemment du talent en plus que la concurrente mais aussi un peu de chance…

 

Dans un vestiaire de garçon, ca parle de fille, et donc, dans un vestiaire de fille, cela parle de quoi ?

Ouh là !!! Bon franchement ca parle de tout et n’importe quoi c’est un vrai poulailler chez nous !! Impossible de suivre une conversation !!  Mais même si on se rigole vraiment, on arrive à se poser pour parler foot et à s’écouter pour s’améliorer. On a vraiment la chance d’être un groupe de filles bien humainement et ca en presque 18 ans de foot féminin je peux assurer que c’est pas commun !

 

Vous donnez l’image d’un groupe qui vie bien ensemble, après les matchs, ca vous arrive de sortir ?

Oui mais rarement – l’année dernière on l’a fait en fin de saison quand le groupe était fatigué mentalement il nous fallait encore 3 points pour le maintien en dh : la veille du match de saint avold on est sorti faire un billard et on a vraiment déraillé (et oui on joue avec quoi au billard ? je laisse imaginer…) et le lendemain on a survolé le match – victoire à la clef et maintien assuré !!

 

Qui est la plus « folle » de l’équipe ?

Alors ca !!! c’est plutôt qui n’est pas folle dans l’équipe !!! bon allez je me mouille : dans les « vieilles » du groupe je dirais Justine  capable de dérailler à tout moment et – pour les nouvelles arrivées cette année (mais parce que je les connais depuis des années) : Sandrine avec son esprit tordu et Mireille avec son accent du pays de Bitche qui ne partira décidément jamais !!

 

Et au contraire, qui est la plus « sage », la maman ?  

Bruna et Julie – s’il y avait deux brassards ce sont les deux sages de l’équipe

 

Tu es maintenant éducatrice de jeunes joueuses au sein du club, reconversion déjà ?

Oui j’adorerais gravir les échelons et devenir éducateur pour les filles niveau sénior et pour les gardiennes particulièrement – mais un pas après l’autre

 

Tu es toi même maman ?

Non pas encore mais c’est en prévision – je dois encore vite profiter avec le csoa !!

 

Si tu avais une fille, dans quel sport du l’inscrit en premier ?

A la gym les toutes premières années puis évidemment au foot !! mais avant tout ce sera son choix tant qu’elle fait du sport (bon évidemment si c’est de la danse je lui serais pas d’une grande utilité)


Pour finir, un message à adresser à un de tes coéquipiers ?

D’abord au groupe : merci pour  cette aventure depuis 3 ans c’est juste incroyable de s’éclater et progresser autant collectivement.

 

Ensuite à  Bruna : ca doit être son côté brésilien mais apprendre et connaître le foot comme elle c’est juste exceptionnel – mais surtout merci de m’encourager et d’encourager les filles comme elle le fait.